Le Kabardock

KIMBEROSE

SOUL / FRANCE

+ PREMIÈRE PARTIE : MANDARINE

Samedi 23 février
20h30

Lieu : Grande Salle
Adhérent : 14€
Prévente : 17€
Guichet : 20€

Kimberose au Kabardock

PARTAGER

KIMBEROSE

SOUL / FRANCE

Elle s’appelle Kimberly Kitson Mills et son groupe, Kimberose. Elle est auteure-compositrice interprète et est considérée, à 28 ans, comme une « diva de la soul ».

Sa voix exceptionnelle, rappelle immanquablement celle de Billie Holiday, Nina Simone ou Amy Winehouse. Kimberly Kitson Mills est une chanteuse sidérante, une tornade de feeling, revisitant cette musique désormais ancienne qu’est la soul, pour lui redonner vigueur et nerf. Sa voix convoque instantanément la mémoire des divas douloureuses du jazz et de la soul. Solaire et fragile à la fois, Kim, petite française issue de l’immigration (d’un père anglais et d’une mère exilée du Ghana à Paris), est prête et armée pour partager cette évidence: la musique de l’âme a encore tant à dire et tellement d’extases à offrir. Après la Cigale en 2018 et l’Olympia début 2019, c’est avec plaisir que nous recevons Kimberose au Kabardock.

Également en concert le 22 février au Kerveguen.

Mandarine au Kabardock

PARTAGER

Première partie :
MANDARINE

SOUL, JAZZ / REUNION

EN PREMIÈRE PARTIE DE KIMBEROSE

Mandarine, c’est un trio mené par la chanteuse Béné Maillot. C’est aussi une réponse sonore à un impétueux désir de raconter une belle histoire dans un climat général d’apaisement.

Si la soul et le jazz sont ses piliers indéfectibles, Béné Maillot sait aussi s’en dessaisir pour épouser des inspirations en lien direct avec son appétit contemporain. L’allusion de l’artiste à son île natale ne se résume pas à des clins d’œil ingénus livrés sous forme de kayamb samplés. Après un préambule où l’auteur-compositrice assume son fredonnement comme un parti pris, elle libère son intuition insulaire en rendant un hommage vibratoire à feu Alain Peters et son exemplaire « mangé pou le cœur ». Accompagnée par deux pointures qu’on ne présente plus, le poétique Dimitri Domalaga et l’électrique Pascal Manglou, le trio nous presse un agrume impétueux et solaire.